Les perles de coquillages : Mauritaniens, Saharouis et Berbères au delà des frontières

 

Beaucoup d’entre vous le savent, ces perles blanches de Mauritanie sont mes favorites. Depuis que l’océan est descendu de plusieurs dizaines de kilomètres sur les rives de Mauritanie (il y a 40 000 ans), les femmes ramassent les coquillages, les polissent, les percent, les chérissent, les portent et les transmettent à leurs filles. Symboles de fertilité, elles sont cousues aux tresses de la mariée.
 
L’on trouve ces perles au Maroc chez les berbères autant que chez les Saharouis, chez les Mauritaniennes qui les portent à la fois dans leur tresse, mais aussi utilisent certaines forme spécifiquement ciselées en papillon pour lester  de la voile de leur mélafa pour éviter qu’elle ne soit emportée par le vent.
 
 
Mise à jour…
  • Votre panier est vide.